Pourquoi parfois on n’arrive pas à tenir son budget…

In: Budget|Dépenser Moins|Gagner Plus

28 août 2012

… et comment faire pour que ça marche.

Avant de commencer, je vais dire ceci : si vous faites parti de cette catégorie de gens qui arrivent à tenir leurs budgets, mois après mois, sans trop d’écart, je vous dit bravo. Pour moi, jusqu’ici ça a été un échec, et je viens de comprendre pourquoi. Du moins je l’espère.

Depuis plus d’un an et demi, j’ai un budget, qui est une représentation « idéale » de comment je voudrais dépenser l’argent que je gagne (ou le donner, l’épargner, l’investir, peu importe). Ce budget je l’ai établi en me basant sur des conseils glanés ici et là, à base de pourcentages : tel pourcentage de mes revenus sont octroyés au loyer, tel autre à l’épargne, tel autre aux loisirs, etc. etc. J’ai essayé de le rendre le plus équilibré possible, toujours à base de conseils pris ailleurs.
Et depuis plus d’un an et demi, mois après moi, je ne tiens pas mon budget. Certes ce n’est pas la catastrophe, je ne dépense pas plus que je gagne, mais il y a toujours une catégorie, toujours la même, où j’explose le budget. J’ai essayé le système des enveloppes, ça n’a pas marché, j’ai essayé de me dire « bon le mois prochain faudrait que je fasse attention tout de même« , ça n’a pas marché non plus. Il est donc temps de changer de stratégie.

Pour vous faire une idée, voici un petit graphique avec à gauche mon budget « idéal », et à droite, mes dépenses réelles, compilations de toutes mes données de 2011.
Je pense honnêtement que mon budget réel est mieux que mon budget idéalisé, mais ça fait des mois que je suis frustrée de ne pas « tenir mon budget ».

Ce que je viens de comprendre, c’est que ma méthode pour faire mon budget n’est pas la bonne. Pourquoi est-ce que je devrais caser mon budget dans un pourcentage défini par quelqu’un d’autre que moi, alors que certainement, cette personne et moi n’avons pas les mêmes valeurs ni les mêmes objectifs ? Est-ce qu’on doit tous dépenser 35% de nos revenus pour nous loger et 10% pour nos loisirs ? Je ne le crois pas.

Globalement, je pense que nos dépenses sont le reflet de nos valeurs. C’est un peu cruel d’ailleurs, parce qu’on peut réaliser qu’en théorie on est très idéaliste et qu’on veut mettre fin à la faim dans le monde, alors qu’en pratique, on ne fait rien pour ça, ou du moins pas grand chose.

Ma nouvelle stratégie pour mon budget, c’est donc d’arrêter de regarder uniquement des pourcentages qui n’ont pas grand chose à voir avec moi et qui auraient aussi bien pu être choisi au pif, mais de ramener mes dépenses en adéquation avec mes valeurs.

La première étape, donc, c’est de faire le point sur ses valeurs. Comme Julien a écrit un très bon article la-dessus, je ne vais pas répéter tout ce qu’il a dit.

La deuxième étape, c’est de raffiner ses catégories, pour pouvoir mieux discerner ce qui fait partie des valeurs et ce qui n’en fait pas partie. Par exemple, dans ma catégorie « alimentation », j’ai à la fois les dépenses que je fais dans mon AMAP (qui sont tout à fait en phase avec mes valeurs), et les dépenses que je fais à la cafet de l’hôpital universitaire ou alors en fast food parce que ce jour-là j’ai eu la flemme de faire à manger. Ce sont ces dernières que je voudrais éliminer, et pour pouvoir les éliminer, il faut d’abord les reconnaître. Donc les mettre dans des catégories différentes.

La troisième étape, c’est de reconnaître que toutes les dépenses ne nous apportent pas le même degré de satisfaction. Globalement, je pense qu’on est tous plus ou moins pareils : on veut le maximum de satisfaction pour le minimum de dépenses.
Les dépenses qui me satisfont le moins, sont en général celles qui ne sont pas en accord avec mes valeurs (le fast food parce que j’ai eu la flemme de cuisiner est un très bon exemple: non seulement je me nourris mal, mais en plus j’ai encouragé ma propre paresse…).

Puisque je note déjà toutes mes dépenses, cette étape va être très simple, il me suffit pour chaque dépense de lui attribuer une « note de satisfaction » (en gros, un +, un – ou un zéro), en répondant aux deux questions suivantes :

  • Est-ce que le rapport satisfaction/montant dépensé était favorable ?
  • Est-ce que cette dépense était en adéquation avec mes valeurs et mes objectifs ?

J’ai la conviction, mais peut-être que je me trompe, qu’en prenant conscience des ces dépenses qui ne me satisfont pas, je vais les éliminer naturellement au fil des mois.

Cette  nouvelle expérience commence aujourd’hui ! Je vous tiendrai au courant de comment mes dépenses s’en trouveront modifiées.

Et vous ? Quel est votre truc pour tenir votre budget ? Comment gérez-vous vos dépenses ? Par pourcentage ? Différemment ?

 

18 Responses pour Pourquoi parfois on n’arrive pas à tenir son budget…

Avatar

gunday

août 28th, 2012 at 07:38

Bonjour,
Personnellement, je m’intéresse davantage aux détails des parties.
Par exemple, le poste loisir est décomposé en sous catégorie type sport, vacances, livres formatifs…
L’avantage de regarder la décomposition, c’est qu’annuellement j’établi un budget prévisionnel pour certaines sous catégories.
Par exemple, les vacances, il y a une épargne mensuelle sur un compte dédié, le sport, on y consacre x€ chacun, …

Le détail est primordiale pour savoir si un budget est modifiable.
Par exemple les incompressibles peuvent souvent contenir des abonnements que je classerai plutôt en loisir comme des abonnements à des chaines spéciales.
D’ailleurs, je pense que le principal écarts entre le modèle et le réel est à ce niveau : le classement de certaines dépenses entre incompressible et loisirs.

Avatar

FlorianL

août 28th, 2012 at 18:39

J’ai arrêter de tenir un budget, on se casse trop la tête sur ça.
Mieux avoir une idée globale de ses dépenses que de tenir un budget.
Dans un sens, c’Est un peu pareil.
Je suis assez intelligent pour ne PAS faire une dépense.

Le problème est de faire un budget mensuel. On sait très bien qu’on dépense plus l’été (pour les loisirs par exemple) qu’en plein mois de Mars.

J’ai essayer de faire un budget alimentation.. parfois on est loin du compte, parfois, on l’explose.

Donc le plus simple est de ne garder sur son compte courant que ce que nous pouvons dépenser à 100%. Tout le reste étant déja placer autre part.

Avatar

Lucie

août 28th, 2012 at 21:23

J’ai aussi du mal à tenir mon budget mais bizarrement ça n’arrive pas tous les mois mais par exemple que les mois où arrive une ou des dépenses que je n’arrive pas anticipée(s).
Je calcule en euros et non pas en pourcentages car l’euro me parle les pourcentages moins :) .
Je dois faire un effort sur la tenue de mon budget aussi cette année…

Avatar

Guillaume

août 29th, 2012 at 09:05

Personnellement j’ai commencé par faire mes comptes pendant un an sans tenir de budget afin de voir l’évolution de mes dépenses et définir des moyennes de dépenses ainsi que des objectifs. Après le problème c’est que certaines dépenses sont répétitives (les courses, le loyer…) et d’autres beaucoup moins (les voyages, les fringues…). Donc mon budget est en fait séparé en 3 parties: mensuel, trimestriel et annuel. Ainsi je sais que dépasser (ou au contraire être en dessous) de mon budget sur un mois ou un trimestre n’est pas forcément très grave si en linéarisant sur l’année je tiens mes objectifs. Le problème d’un budget mensuel, et trop basé sur les pourcentages, c’est que ça ne laisse que peu de place à l’imprévu.

Avatar

Sovanna Sek

août 29th, 2012 at 21:47

Bonsoir Cécile,

Je m’appelle Sovanna Sek, auteur du blog financier GenY Finances et ingénieur BTP dans la vie active. D’ailleurs, j’en profite pour faire la promotion de mon blog sur le tien.

Tenir un budget est nécessaire dans la vie quotidienne afin d’éviter des écueils imprévus. En faisant un suivi de longue haleine, cela nous permettra de l’optimiser en fonction de notre situation financière. De plus, en période de crise, c’est plus que nécessaire mais je ne dis pas qu’il faut vivre en autarcie.
Pour ma part, je tiens un budget mensuel en classant les dépenses courantes et non courantes en me fixant un montant maximum, sauf pour les mois de congés (avril, août, décembre) et des soldes (janvier, juillet). De temps en temps, il faut se faire plaisir afin de profiter de la vie.

Cordialement,
Sovanna Sek de GenY Finances

Me suivre sur Twitter et mon blog :

http://twitter.com/Sovanna_Sek
http://geny-finances.blogspot.fr

Avatar

Guillaume44

septembre 8th, 2012 at 08:30

« On fait des boulots qu’on déteste pour se payer des merdes qui nous servent à rien. »

Un budget sans objectifs définit n’a pour moi aucun sens, je ne fais pas une analyse de mes dépenses, mais regarde mes comptes 2 ou 3 fois par semaines. Ce qui est important s’est l’objectif, je suis prêt a faire des sacrifices pour atteindre mes objectifs, que je classe en court, moyen et long termes.

Exemple :

court terme :  » j’achète un outils ce mois ci »
moyen terme : « j’économise pour le remplacement de la bagnole »
long terme :  » je thésaurise pour une résidence secondaire »

Avatar

Julien

septembre 9th, 2012 at 20:37

Salut Cécile,

Merci de m’avoir cité. J’en suis arrivé à peu près à la même conclusion : faire un budget pour dire « je dépense x% en loyer, x% en alimentation » ne sert pas à grand chose si on ne fait que cela, car cela mesure les dépenses d’un seul mois. En revanche, avoir la vision de « j’épargne x% tous les mois » est bien plus pertinent car on raisonne sur du long terme (= en quantité d’argent disponible plus tard, plutôt qu’en quantité d’argent dépensée maintenant). Question de point de vue en fait ;-)

Bien à toi,

Avatar

Gab

septembre 12th, 2012 at 10:03

Ouh la la, ça me semble super compliqué, ta nouvelle méthode ! Et les trucs compliqués, ça ne marche pas longtemps. ;) :p

Je suis plutôt comme Julien : je pense que ça ne sert à rien de s’imposer des % sur des catégories. Ma stratégie ne comporte que 3 catégories :

1) Epargne : mettre tous les mois de côté X€, pour un ou des objectifs précis.

2) Frais fixes (loyers, edf, taxes, impots)

3) Autre : compter ce qui reste et en faire ce qu’on veut avec. Je compte la nourriture et les vêtements dans cette catégorie 3 car ce sont des catégories à dépense variable, qu’on peut servir pour ajuster : + de loisirs, – de nourriture par exemple.

4) normalement, s’il y a une dépense exceptionnelle ou imprévu, l’étape 1) aura permis de se constituer une cagnotte pour parer à l’imprévu.

Un mot sur l’étape 1 : l’épargne. On doit se donner un objectif du POURQUOI on épargne, et non pas se dire « on met x% de côté tous les mois » par obligation.

Quelques exemples, par ordre de priorité décroissante :
- provisionner les dépenses fixes non mensuelles (impôts ou edf par exemple, mais l’idéal est de mensualiser un maximum)
- provisionner pour de grosses dépenses planifiées (vacances d’été, voyages)
- se constituer une épargne de sécurité représentant 9 mois d’autonomie financière.
- se constituer un apport pour un projet particulier (achat immobilier, investissement dans une affaire…)

Notez que quand on rembourse un crédit immobilier, le remboursement du capital est dans la catégorie 1 (objectif : on se constitue un patrimoine personnel) et le remboursement des intérêts, dans la catégorie 2 (frais fixe mensuel).

Avatar

Siger

septembre 12th, 2012 at 19:45

Bonsoir,

J’avoue que j’arrive à prévoir mon budget sans dépasser mais j’habite chez mes parents donc je ne sais pas si je dois en être fier !
Très bien les pourcentages comme les financiers qui disent 20% d’obligations, 10% d’actions, …. dans le portefeuille (pourcentages fictifs).
Attention quand même par rapport à ces dépenses que tu veux réduire comme le fast-food. Ca rappelle ces personnes qui veulent perdre du poids et se privent et reprennent deux fois plus vite ce qu’ils ont perdu quand ils arrêtent. Il faut réduire le fast-food mais pas le supprimer (loin de moi l’idée de pousser à la consommation de fast-food) parce-que l’enlever ça pourrait créer de la frustration et donc un risque de dépense impulsive pour compenser la frustration.

Il est utile d’avoir des dépenses régulières : forfaits, … très pratiques car le montant est le meme chaque mois. En comptabilité ça s’appelle charges fixes : c’est le meme montant quelque soit l’activité.
Après comme d’habitude : épargner en début de mois et se fixer une somme pour les sorties, imprévus, …

Avatar

Gilles (Objectifs Liberté)

septembre 13th, 2012 at 05:56

Je pense que tu touches du doigt les problèmes liés au budget prévisionnel. Raisonner en pourcentage pour un budget idéal c’est difficile, de plus il faudrait lisser les dépenses sur l’année car on a quelquefois des gros achat dans le mois.

Pour ma part après réflexion je partage ton point de vue, il faut mesurer le rapport cout/bénéfice ou cout/plaisir d’un achat sans plus. Ainsi nos dépenses sont plus sous contrôle et on sait ce qui nous fait plaisir.

A moins de gagner un salaire peu élevé et d’être très juste financièrement (ton système des enveloppes est efficace dans ce cas), je pense qu’il ne faut pas se casser la tête. Dans mon cas précis, je sais ce que je veux économiser chaque mois (je reste raisonnable) et je dépense sans faire attention à l’euro prêt. Je rentre mes dépenses dans un logiciel juste pour les comprendre et éviter les dérives. Mais après tout on ne peut pas vivre comme un moine à moins de ne pas avoir le choix. Il faut donc faire un compromis entre les plaisirs que l’argent peut nous apporter via des achats bien compris et la somme qui nous prévoyons d’épargner chaque mois !

A bientôt Cécile

Avatar

gunday

septembre 13th, 2012 at 08:03

@siger, pour les fast food, je ne suis pas d’accord : une fois déshabitué et réhabitué à de vrais aliments (vrais légumes, vrais pains, …)

Ben la seule sensations que j’ai en voyant les repas de fast food est du dégout (et mon estomac qui me prévient que si je lui fait ce coup là, je le regretterai…)

Donc il est pas très compliqué de se déshabituer du fast food. (moi ça a été fait un moins de 2 ans)

Avatar

Siger

septembre 13th, 2012 at 12:37

Oui il vaut mieux éviter le fast food, mais parfois se passer de quelque chose n’est pas si simple et peut créer de la frustration et pour certaines personnes il vaut mieux réduire plutot que s’en passer et créer de la frustration.
Mais le fast food en plus ça améliore la santé de s’en passer donc c’est meme un plus pour la santé.

Avatar

Helene

septembre 16th, 2012 at 20:28

Salut Celine,
Je ‘budgete’ et tiens le compte de toutes mes depenses depuis l’enfance. Depuis 2000, j’utilise le ‘Budget Depenses Menageres’ d’Exacompta:
http://www.amazon.fr/Exacompta-Piqure-Budget-D%C3%A9penses-M%C3%A9nag%C3%A8res/dp/B001ANZ6EQ/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1347826305&sr=8-1
qui me permet aussi de conserver mes tickets de caisse (et de suivre les augmentations de prix, par exemple la conserve de ratatouille est passee de £0.48 a £0.67 en 2 ans!).
A une epoque, j’arrivais a epargner/investir entre 30% et 50% de mon salaire net (en partant rarement en vacances tout de meme). Je n’ai malgre tout pas reussi a decrocher un pret immobilier.
Je ne tiens plus du tout mon budget depuis 1 an (j’ai emprunte pres d’1/2 an de salaire, et je compte qu’il va me falloir pres d’1 an pour rembourser). Les causes: boulot paye 90% seulement du salaire attendu (parce qu’ils ne savent pas calculer les deductions salariales); augmentation de plusieurs centaines de £ promise apres 6 mois non tenue; examens professionels (1 mois de salaire) non rembourses… et problemes dentaires!
Resultat: je commence un nouveau boulot le mois prochain. Je serai un peu moins payee, mais la carte de transport est moins chere, donc je gagnerai un tout petit peu plus, et surtout mes examens professionels seront payes.
Sinon, quand j’etais jeune, apres le logement, mon plus gros poste de depenses etait la culture: livres, disques, films, expos, concerts… Ensuite venaient les ‘city breaks’ ou weekends a la campagne ou bord de mer. Maintenant, je n’achete plus que rarement des livres (je ne saurais plus ou les mettre!) mais je depense beaucoup plus pour la nourriture, en esperant que ca me permettra de vivre plus longtemps, et en bonne sante.
Sinon, bravo pour ton blog! Je passerai plus de temps a le lire le weekend prochain. Puisque tu aimes l’escalade, fais un tour sur le blog suivant:
http://marina.stilldreamer.com/
A +!

Avatar

Cécile

septembre 25th, 2012 at 03:23

Merci à tous pour vos commentaires et vos remarques. Du coup je pense que je vais en faire la synthèse dans un prochain billet !
Je note tout de même que la plupart d’entre vous ont laissé tomber le budget « x% », vous commencez le mois par épargner ce que vous avez envie d’épargner (comme moi d’ailleurs), puis vous dépensez le reste. Ca me paraît assez mature comme démarche !

Avatar

delporte jean

février 1st, 2013 at 16:59

je croit que la premier chose à faire dans un budget .ces de tout payer sois 50 pour sons de celui sis .puis savoir beaucoup cuisiner soi méme ainsi que cultiver sons potager qui sons des loisirs pour toute la famille et de ganier de largent on samuson .je souligne que j’ai élevai 5 enfants avec le smic

Avatar

Falone

mars 21st, 2013 at 11:17

si la planification des dépenses est minimaliste, on court toujours le risque de ne pas réussir l’équilibre à la fin.

Avatar

Elise

avril 1st, 2013 at 05:25

Pour ma part j’epargne a la fin de chaque mois. Je sais quel est mon budget pour chacun des postes de depense et j’essaye au maximum de m’y tenir. J’y arrive generalement pas trop mal avec un marge de 10%.

Si j’epargnais en debut de mois, j’imagine que j’aurais une pression supplementaire a ne depenser que ce qu’il me reste et je pense que ca engendrerait une certaine frustration envers mon budget. Je prefere nettement faire de mon mieux (je fais tres rarement des folies) pour m’en tenir a mon budget par poste de depense quitte a ralentir un peu mon rythme d’epargne plutot que de me sentir frustree de ne pas pouvoir me faire plaisir quand j’en ai envie.

J’en suis pour le moment a 12% d’epargne et mon objectif est de depasser les 20% pour l’annee 2013.

Cela ne marche bien sur que si on a pas un tres petit budget et si on sait se controler niveau depenses.

En tout cas il est vraiment bien fait ce blog. Bravo

Avatar

Cécile

avril 12th, 2013 at 15:58

Merci Elise pour ce commentaire !
12% d’épargne, c’est déjà un bon chiffre, 20% c’est un très bon objectif. Bonne chance !

Laissez un commentaire !

Au sujet du blog

Le blog "La Tirelire de Cécile" est un blog de finances personnelles. Il s'adresse à tous ceux qui débutent dans la gestion de leur argent. L'objectif est d'expliquer simplement les méthodes qui vous permettront d'épargner efficacement et d'atteindre vos objectifs financiers !

Restons Connectés

  • Suivez Moi sur Twitter
  • Cécile: Merci Elise pour ce commentaire ! 12% d'épargne, c'est déjà un bon chiffre, 20% c'est un très bo [...]
  • Elise: Pour ma part j'epargne a la fin de chaque mois. Je sais quel est mon budget pour chacun des postes d [...]
  • Jos: Salut, je vois qu'il n'y a plus de nouveaux billets? C'est bien triste tout ça :-( ! Où en sont [...]
  • Floride: c'est assez original de penser aux dons dans son budget, mais le votre me parait illustratif d'une s [...]
  • Henriette: Waouh! Si tu parviens à atteindre des objectifs dans le loisir, je te demanderai conseil à la fin. [...]